Vague de départs chez les soignants

Dernière mise à jour : 13 oct. 2021





Depuis plusieurs années SUD Santé Sociaux 29 alerte les Directeurs de nos hôpitaux publics finistériens et les responsables des structures médico-sociales et sociales accueillants des patients.


La dégradation des conditions de travail, les pertes de valeurs des personnels soignants exerçants comme des machines et une pandémie qui à jamais laissera des traces dans les mémoires des soignants désignés héros , puis fossoyeurs durant cette crise sanitaire auront eu raison de cette fuite des personnels vers d'autres cieux.


Là où SUD Santé Sociaux 29 avaient à maintes reprises tiré les sonnettes d'alarme en dénonçant des cadences infernales et inhumaines lorsque l'on s'occupe de patients ou de résidents, des techniques managériales avec une oppression et une répression d'un autre temps, bien peu glorieux, auront parachevés la nécessité des personnels soignants de prendre le large pour protéger leurs vies personnelles et familiales. Les annonces en fanfare d'un Ségur de la Santé au sortir de la première vague de cette pandémie, n'auront pas réussi à caché l'amertume de ces personnels à bout de souffle, et n'aura pas permis de remettre au cœur, malgré leur abnégation , la reconnaissance dont ils/elles méritent. Le manque de personnels, de lits d'hospitalisation, de temps pour prendre en soin correctement un patient ou un résident, auront fini par faire partir des personnels épuisés, acculés vers d'autres choix, contraints.


La revalorisation salariale aujourd'hui actée par les accords du Ségur, n'est pas un élément stimulateur dans la création de vocation des métiers soignants.


SUD Santé Sociaux 29 reste mobilisé pour faire entendre aux différentes Directions finistériennes l'immense fossé qui sépare les besoins de terrain et les volontés de gestion, de faire plus avec moins.Moins de personnels, moins de moyens, moins de coûts...


Et après? moins d’hôpitaux et d'établissements publics?